Les victimes civiles de la guerre entre les États-Unis et l’Iran. Un avion ukrainien accidentellement abattu par l’Iran

Par Uli Gellermann.

Les 176 personnes à bord d’un avion ukrainien n’ont pas été les premières victimes civiles de la guerre de longue durée des États-Unis contre l’Iran. La défense aérienne de l’armée iranienne a rapporté que l’avion avait été pris pour un “ avion ennemi „. C’était une „erreur humaine“. Car après l’assassinat du général iranien Qassem Soleimani, de nouvelles attaques américaines sur l’Iran ont été annoncées et attendues.

La guerre des USA contre l’Iran est ancienne. Déjà avec le renversement du Premier ministre iranien démocratiquement élu Mohammad Mossadegh en juillet 1953, les États-Unis ont clairement fait savoir qu’ils considéraient l’Iran comme une sorte de colonie : Avec l’opération Ajax, les renseignements britanniques et américains ont organisé le coup. Le plan a été approuvé par le premier ministre britannique Winston Churchill le 1er juillet 1953 et par le président américain Dwight D. Eisenhower le 11 juillet 1953. Un budget de 285 000 $ a été accordé par les deux gouvernements. Car avec Mossadegh, la nationalisation de l’industrie pétrolière iranienne aurait été certaine.

Le détroit d’Ormuz est la voie principale des pétroliers pour l’exportation du pétrole vers l’Asie, l’Europe de l’Ouest et les États-Unis. Cette entreprise lucrative et rentable est entre les mains des sociétés occidentales. Mais cette route est également à portée des missiles iraniens. Tous les navires doivent passer par les eaux territoriales d’Oman et de l’Iran pour passer par le détroit d’Ormuz. Selon la Convention de Genève sur le droit de la mer, les navires de guerre doivent obtenir la permission de l’Iran avant de passer. Les États-Unis continuent de permettre à leurs navires de guerre de passer le détroit d’Ormuz sans être annoncés, provoquant ainsi une menace latente de guerre et violant constamment la souveraineté de l’Iran.

Le programme nucléaire iranien est une autre pomme de discorde majeure qui remet en question la souveraineté de l’Iran. Le Shah Mohammad Reza Pahlavi a déclaré dans son discours du Nouvel An en 1974 : “ Nous utiliserons l’énergie nucléaire et les sources d’énergie alternatives dès que possible pour réserver le pétrole à la production de produits chimiques et pétrochimiques. Nous ne devrions pas simplement utiliser le pétrole, cette précieuse substance, comme un carburant ordinaire.“ Et c’est bien le président américain Dwight D. Eisenhower qui a fait don d’un réacteur de recherche à l’université de Téhéran en 1959 dans le cadre du programme “ Atoms for Peace „. Aujourd’hui, le programme nucléaire iranien, ainsi que l’importance stratégique du détroit d’Ormuz, est une raison majeure de guerre dans la lutte des États-Unis pour dominer l’Iran.

Afin de rendre les pays conformes, les États-Unis mènent également une guerre contre les enfants. Lorsque la secrétaire d’État, Madeleine Albright, a été interrogée dans l’émission “ 60 minutes “ de Lesley Stahl en 1996 au sujet des rapports selon lesquels 500 000 enfants irakiens étaient morts à la suite des sanctions américaines contre le pays, elle a répondu froidement : “ Je pense que c’est une décision très difficile, mais je pense que c’est un prix qui en vaut la peine „. – L’empire américain, dévorant les hommes et les pays, veut réarmer sa guerre contre l’Iran ces jours-ci : Selon les informations du Wall Street Journal, le Pentagone va déplacer 200 soldats supplémentaires et six bombardiers B-52 à longue portée dans la région du Moyen-Orient, compte tenu des tensions avec l’Iran. C’est pourquoi Washington va construire un terrain d’aviation pour les bombardiers stratégiques à longue portée B-52 à la base aérienne d’Ayn al Asad dans la province occidentale irakienne d’al-Anbar. Pour que les bombardiers américains puissent facilement voler vers l’Iran à partir de là. L’Irak, un pays que les États-Unis occupent après une guerre d’agression.

Si la guerre américaine contre l’Iran n’est pas arrêtée, d’autres personnes mourront. Les États-Unis attribuent à l’Iran la responsabilité de la mort des 176 personnes dans l’avion ukrainien abattu. Il en va de même pour la mort d’enfants iraniens, qui reçoivent des soins médicaux inadéquats à la suite des sanctions américaines : Les importations de toutes sortes en Iran sont extrêmement difficiles. Même les médicaments essentiels sont devenus rares et ne sont disponibles qu’à des prix massivement augmentés. Les habitants du Yémen savent depuis longtemps ce que l’on ressent quand on est touché par des armes saoudiennes dans la guerre par procuration menée par les États-Unis contre l’Iran : 3 081 morts, dont 934 enfants, WIKIPEDIA compte depuis mars 2016.

+++

Merci à l’auteur pour le droit de publication.

+++

Source de l’image : ss studio photography / shutterstock

+++

Cet article est paru sur le blog Rationalgalerie le 13 janvier 2020.

+++

KenFM s’efforce d’obtenir un large éventail d’opinions. Les articles d’opinion et les contributions d’invités n’ont pas à refléter l’opinion de la rédaction.

+++

Vous aimez notre programme ? Informations sur les possibilités de soutien ici : https://kenfm.de/support/kenfm-unterstuetzen/

+++

Maintenant, vous pouvez aussi nous soutenir avec des Bitcoins.

BitCoin adresse: 18FpEnH1Dh83GXXGpRNqSoW5TL1z1PZgZK

Hinterlasse eine Antwort