Marches silencieuses : voici à quoi ressemble la liberté de réunion en Allemagne | Par Norbert Häring

Par Norbert Häring.

(traduction)

« Contrairement à la dictature russe, la liberté de manifestation existe en Allemagne. Si l’on respecte les règles d’hygiène avec l’obligation de porter un masque et la distance, il est permis par exemple dans la ville de Cologne de réaliser le 20.2.2021 une MARCHE DU SILENCE DEBOUT sur le Heumarkt avec 10 personnes. La ville de Cologne montre ainsi clairement l’ampleur des différences entre l’Allemagne et les États autoritaires comme la Russie, la Biélorussie, la Chine ou la Corée du Nord ».

Ainsi commence un communiqué de presse des initiateurs des « marches silencieuses ».

Je ne prends pas position ici pour ou contre les manifestations contre les mesures contre la propagation du coronavirus. Mon premier point est de documenter le chemin parcouru. Lorsque nous voyons aux informations des images d’actions policières au Myanmar, en Russie et dans d’autres États plus ou moins autoritaires contre des participants à des manifestations non autorisées, nous nous recroquevillons dans nos fauteuils de télévision à la maison et nous sommes heureux de vivre dans une démocratie où le droit de manifester et de critiquer le gouvernement est considéré comme acquis et respecté, où l’on ne vous qualifie pas publiquement de dangereux parasite si vous n’êtes pas d’accord.

Si vous vous opposez aux mesures répressives du gouvernement pour freiner le coronavirus, alors vous avez largement perdu le droit de manifester. Si vous souhaitez organiser une marche silencieuse avec des masques et le respect des règles d’hygiène avec un maximum de 100 participants, vous recevrez des avis comme celui ci-dessous à partir du 4 février. Ils suggèrent de s’abstenir de manifester au vu de l’impression du public. Et si vous souhaitez faire une démonstration, veuillez n’inscrire qu’un maximum de dix participants :

Citation de l’avis de la direction de la police de Cologne, ZA 12 concernant le droit de manifester :

(traduction)

« Cher Monsieur,

J’ai reçu votre demande concernant la manifestation pour le 20.02.2021.

Récemment, la Conférence des ministres-présidents avec le gouvernement fédéral a décidé de prolonger le confinement général jusqu’au 15.02.2021, car une réelle amélioration de la situation de la pandémie n’est pas encore apparente. La nouvelle ordonnance de protection contre le coronavirus du Land de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie ne prévoit aucune modification en ce qui concerne les manifestations en vertu de la loi sur les assemblées.

Cela signifie que les manifestations sont fondamentalement possibles tant que la distance minimale nécessaire est respectée.

La ville de Cologne, en tant qu’autorité de contrôle des infections, peut ordonner des mesures supplémentaires au-delà de la distance nécessaire. Pour les manifestations selon la loi sur les rassemblements, il s’agissait et il s’agit toujours de la limitation du nombre de participants et de l’interdiction des cortèges. Dans le cas de la manifestation « marche silencieuse» que vous avez annoncée, la ville de Cologne a, par le passé, interdit la tenue d’un cortège et limité le nombre de participants.

Pendant la période du confinement actuelle, la ville limite aussi régulièrement le nombre de participants à 10 seulement. L’actuelle ordonnance sur la protection contre le coronavirus est en vigueur jusqu’au 15 février 2021, mais on peut supposer que l’Autorité de contrôle des infections aura le pouvoir d’ordonner des mesures individuelles au-delà de cette date. Toutefois, cela se fera au plus tôt lorsqu’il y aura également une base juridique.

En raison de la situation actuelle, notamment en ce qui concerne la mutation du virus qui a également été détectée à Cologne, je vous demande de reconsidérer votre demande. Votre plan pourrait laisser une impression négative sur le public, ce qui ne serait pas favorable à votre cause. Les autres personnes ne comprennent pas pourquoi, d’une part, le pays est confiné pour minimiser les contacts, mais d’autre part, un grand nombre de personnes se rassemblent pour manifester.

Par conséquent, veuillez me faire savoir si vous souhaitez vous abstenir de tenir la manifestation pour le moment ou la tenir avec un nombre réduit de participants de 10 personnes par considération pour la situation générale et une cohésion sociale. Dans le cas contraire, je soumettrai votre manifestation à la ville de Cologne pour qu’elle puisse éventuellement ordonner d’autres mesures. En l’état actuel des connaissances, on peut supposer qu’une interdiction d’un cortège sera imposée.

Bien à vous, par ordre de … »

Ceci à une époque où personne au pouvoir ne trouve répréhensible que des centaines de personnes se rassemblent quotidiennement dans des espaces clos comme les centres de distribution d’Amazon. Cela implique apparemment des droits fondamentaux supérieurs à la liberté de réunion, tels que le droit fondamental de la digitalisation et de détruire les magasins de vente.

Ceci à un moment où le gouvernement n’a pas assez d’argent pour s’assurer que le personnel des forces armées et d’autres personnes ayant du temps libre puissent aider les maisons de retraite à faire leurs tests sans que cela ne leur coûte quoi que ce soit, afin que moins de personnes âgées doivent y mourir isolées des membres de leur famille.

La pente glissante sur laquelle nous glissons vers le totalitarisme devient imperceptiblement de plus en plus raide. Je crois que j’ai pris position.

Ce que l’on peut faire contre cette condition

Les lecteurs me demandent sans cesse non seulement de signaler les évolutions indésirables, mais aussi d’écrire sur ce que l’on peut faire en tant qu’individu pour y remédier. J’ai décidé de répondre à cette demande de la manière la plus cohérente possible. Comme il y a beaucoup à faire, et que je ne peux pas le répéter dans tous les articles, je ne ferai à chaque fois qu’une ou deux suggestions, que je rassemblerai sur une page séparée. Je les mettrai en relation dès que j’aurai trouvé quelque chose d’autre.

Parlez-en ! Montrez-vous et montrez aux autres que les sceptiques et les critiques ne représentent pas une minorité !

Lorsque vous entrez en conversation avec des personnes que vous connaissez ou que vous rencontrez, n’ayez pas peur d’amener la conversation à la politique de façon quotidienne, aux effets observables de ce qui se passe en ce moment. Si vous craignez que cela ne conduise à des arguments inconfortables et improductifs, vous n’avez pas besoin d’ouvrir la conversation avec des déclarations fortes tout de suite. Si vous laissez échapper délicatement que vous avez des doutes sur le bien-fondé de la situation, la réaction de l’autre personne vous dira à quel point le danger d’une dispute est grand. Vous pouvez alors toujours laisser tomber le sujet s’il vous semble trop sensible. Dans des questions aussi chargées d’émotion, argumenter ne sert ni l’une ni l’autre des parties, comme l’expérience l’a montré.

Mais il est parfois possible de mettre en évidence les contradictions internes de la politique concernant le coronavirus qui vous dérangent, afin de semer au moins les graines du doute. Mais si l’interlocuteur est un sceptique ou un critique comme vous, cela vous fait du bien à vous et à votre interlocuteur de le noter, afin de pouvoir échanger des idées sans problèmes.

Postscriptum

Enfin, je voudrais faire référence au site web des « marches silencieuses » dont le lien figure dans l’article. Je le fais explicitement non pas parce que j’adopterais tout ce qui y est écrit, mais parce que les « marches silencieuses » sont ignorées par presque tous les médias d’une manière que je trouve problématique.

Sources:

  1. https://www.der-schweigemarsch.de
  2. https://norberthaering.de/die-regenten-der-welt/demonstrationsfreiheit/

+++

Merci à l’auteur pour le droit de publier cet article.

+++

Source de l’image : ©Schweigemarsch.de

+++

Cet article a été publié pour la première fois sur le site GeldundMehr le 10 février 2021.

+++

Le KenFM s’efforce de présenter un large éventail d’opinions. Les articles d’opinion et les messages des invités ne doivent pas nécessairement refléter les opinions du comité de rédaction.

+++

KenFM est maintenant disponible en tant qu’application gratuite pour les appareils Android et iOS ! Vous pouvez accéder aux magasins Apple et Google via notre page d’accueil. Voici le lien : https://kenfm.de/kenfm-app/

+++

Abonnez-vous dès maintenant à la lettre d’information du KenFM : https://kenfm.de/newsletter/

+++

Soutenez le KenFM maintenant : https://www.patreon.com/KenFMde

+++

Vous aimez notre programme ? Informations sur les autres moyens de nous soutenir ici : https://kenfm.de/support/kenfm-unterstuetzen/

+++

Maintenant, vous pouvez aussi nous soutenir avec Bitcoins.

BitCoin Adresse: 18FpEnH1Dh83GXXGpRNqSoW5TL1z1PZgZK

Hinterlasse eine Antwort